dimanche 13 mai 2012

2ème chronique d'ALSORVAMPRED - Le deuil de l'ignorance

La sortie de mon roman ALSORVAMPRED - Le deuil de l'ignorance approche à grands pas et les premières chroniques se dévoilent ;-)

Après celle de Pat pour le blog Dans notre petite bulle que vous pouvez retrouver ICI, voici celle de Céline tenancière du blog Qu'importe le flacon, pourvu qu'on est LIVRsse...

En voici quelques extraits, sans spoilers ;-)

* * *

Plutôt intriguée, je me suis plongée immédiatement dans son univers et je ne suis pas déçue du voyage.

J'y ai retrouvé avec plaisir de très nombreux clins d'oeil aux désormais classiques du genre : Harry Potter, Twilight et Vampires Diaries principalement ! Apprentissage de la sorcellerie et romance contrariée avec une créature de la nuit sont les ingrédients principaux de ce récit.
(...)
L'originalité du propos de Chloé Delalandre réside moins dans sa mythologie fantastique qui reste grosso modo fidèle aux codes traditionnels que dans les relations que les créatures tissent entre elles.
(...)
Elle se montre également inventive en ce qui concerne la procréation des vampires...  mais là, je ne vous en dirai pas plus !  A vous de le découvrir au fil de votre lecture...

Le suspense est bien mené et ce jusqu'à la toute dernière ligne de l'épilogue (et il vous faudra attendre la suite pour avoir le fin mot de l'histoire).  Le destin de l'héroïne se profile par petites touches successives et, comme elle, on avance de surprise en surprise.  Régulièrement, entre les chapitres, on est amené à suivre les gestes et les paroles d'un "homme" mystérieux !  Ses apparitions épaississent encore un peu plus le mystère qui entoure notre jeune héroïne. 
(...)
Côté  romance, si j'ai trouvé l'histoire d'Emy et d'Alexandre mignonne, elle m'a de prime abord semblé un peu tiède, du moins les trois premiers quarts du livre.  Sans doute aurait-il fallu davantage de passages introspectifs où l'héroïne se retrouve face à elle-même et à ses sentiments pour que la sauce prenne plus rapidement...  Mais, rassurez-vous,  le final compense largement ce défaut et on a droit à une véritable apothéose.
(...)
En bref, un bon premier roman qui comme le dit elle-même l'auteure dans ses remerciements a "certes quelques failles, mais surtout des qualités".  Je lui souhaite beaucoup de succès et espère découvrir très rapidement son second tome afin d'une part de suivre l'évolution de sa plume et d'autre part d'assouvir ma curiosité quant au devenir d'Emy !

* * *

Vous pouvez retrouver l'intégralité de cette chronique ICI ***ATTENTION SPOILERS***

Un grand MERCI à Céline !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire